Bonsoir chers amis choristes,

L’heure du bilan DOGORA a sonné et demain cette aventure se conjuguera déjà au passé… le chapiteau aura disparu… et j’aurais l’impression d’avoir rêvé une année de ma vie…

Aventure vertigineuse, … certains pratiquent le saut à l’élastique pour ressentir les montées d’adrénaline, moi je m’engage dans des projets un peu fous avec l’intime conviction qu’ensemble nous pouvons réussir!

Alors les mots me manquent pour vous dire mon admiration quant à votre engagement, votre volonté, votre ténacité, et surtout le résultat artistique .
C’est un parcours sans faute et aucun obstacle n’a eu raison de votre désir d’atteindre l’objectif fixé: créer une osmose entre des groupes à priori disparates, mais tous animés de l’envie de partager des émotions fortes et inédites.

Vous avez vraiment relevé un défi avec tous les aléas techniques s’y rapportant et comme on dit « la foi déplace des montagnes» : une énergie remarquable vous a fait progresser tout au long de l’année et vos mines réjouies, ainsi que celles de tous les spectateurs, en disent long sur la capacité de chacun à créer du beau et magnifier le quotidien.

Les enfants aussi ont vécu d’intenses moments de joie et je pense aux générations croisées qui ont participé à cette épopée avec tendresse.

Merci du fond du coeur pour votre générosité au service de la musique: quatre concerts complets et trois séances scolaires en 3 jours c’est un travail titanesque dont on risque de parler longtemps…

Le DVD retracera tous ces moments intenses et fera un merveilleux souvenir mais pour l’essentiel c’est dans vos coeurs que se gravera la puissance émotionnelle contenue dans notre manière de transmettre l’amour et le don de soi.

 

Dominique Faudel