Actualités de l'harmonie

DIMANCHE 17 DECEMBRE 2017

Salle des Fêtes de COSNE

 

 

Bernard BRUEL chante

Jacques BREL

avec l’Harmonie de Cosne

 

 

 

Libre participation aux programmes

 

La musique de Jacques BREL est intemporelle. Chaque chanson est une histoire, un personnage, un sentiment. Elles appartiennent au patrimoine francophone. Jacques BREL est tout à la fois : auteur, compositeur, interprète, acteur. Sa musique fut sublimée par l'orchestrateur François RAUBER.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Proposer aujourd'hui un spectacle autour des chansons de Jacques BREL avec l'Harmonie de Cosne, c'est donner l'occasion à ses musiciens d'interpréter une musique qu'ils apprécient et connaissent, c'est donner l'opportunité aux plus jeunes musiciens de l'orchestre de la découvrir. C'est aussi rendre hommage à un artiste majeur et proposer au public de l'harmonie une musique qu'il apprécie et connaît également.

 

Chanter BREL n'est pas donné à tout le monde. Pour preuve, peu de la scène française s'y essayent, au risque de dénaturer l’œuvre originale. Bernard BRUEL, lui, a su s'approprier largement ce répertoire. Né à Montceau les Mines en Saône et Loire, il est très tôt passionné par la musique, le spectacle et le chant. A l’âge de 13 ans il est engagé comme chanteur dans un orchestre de variété et anime pendant de nombreuses années les soirées dansantes de

toute la région.

 

Il rencontre le pianiste Sébastien JAUDON et ils décident ensemble de rendre hommage à l’oeuvre de Jacques BREL. L'’accordéoniste Jean-François BAEZ les rejoint. C’est le début de l’aventure « Bernard BRUEL chante BREL ». Juillet 1988, le spectacle ouvre le 1er festival BREL de ST PIERRE DE CHARTREUSE, les encouragements chaleureux de France BREL et de Jean CORTI l’accordéoniste de l’artiste qui assistent à la représentation entérinent définitivement la décision de continuer.

 

Sébastien écrit des arrangements musicaux qui intègrent la participation d’orchestres symphoniques, d’harmonies, orchestres de chambre, chorales et ensembles vocaux, les plus grosses productions iront jusqu’à 350 participants.

 

Le trio porte la parole « Brelienne » dans de nombreux pays, BELGIQUE, SUISSE, ALLEMAGNE, UKRAINE, TCHEQUIE, GEORGIE, AZERBADJIAN, CROATIE, mais aussi JAPON, CANADA, AFRIQUE DU SUD, AFRIQUE DU NORD, et partout le même accueil et le même succès prouvant l’ universalité de l’oeuvre de Jacques BREL.

 

Ces nombreuses tournées à l’étranger seront ponctuées par la participation de grands orchestres symphoniques, ceux de MONTREAL, de DURBAN et D’UKRAINE. La participation de formations orchestrales comme le quintette MORAGUES ou le quintette à vent de L’orchestre National de Lyon prouvent s’il en était besoin, la richesse et la puissance musicale et émotionnelle de l’oeuvre unique de Jacques BREL.

 

 

 

Ils sont trois, repérés lundi 15 mai dans la petite ville de Cosne sur Loire, dangereux activistes musicalisés dont l'un d'entre eux, celui qui souffle dans deux clarinettes en même temps, est fiché J car pratiquant un jazz extrême qui devrait être interdit dans l'espace public. Problème il s'appelle Dehors, Laurent de son prénom. 
On aura l'oeil et à l'oreille le batteur, Franck Vaillant dont la fiche bio indique qu'il est autodidacte, ça s'entend. 
Seul le troisième larron peut être laissé en liberté, Gabriel Gosse, encore un peu tendre bien qu'il ait étudié avec Manu Codjia ou Médéric Collignon. 
15 mai 2017. Jazz Club des Palais. Laurent Dehors Trio.